CLOUDSMITH

Geoffrey Hendriks, Le Forgeron des Nuages

La Fondation du Doute vous propose de découvrir le travail de l’artiste américain Geoffrey Hendricks, au travers d’un film de 25 minutes, tourné à Blois et à l’occasion de la présence de l’artiste pendant l’installation de son exposition « More Than 100 Skies ».

À partir d’entretiens filmés et d’anecdotes sur les grands événements du collectif Fluxus, plongez au coeur des nuages de Cloudsmith, le forgeron des nuages.

Produit par la Fondation du Doute, Mai 2017


ONE LIFE REMAINS

Les Disciplines du Rectangle

Dans ce jeu, le joueur se positionne face à une caméra. Le programme dessine dans un moniteur autour du joueur un rectangle. Le rectangle se met en mouvement, change de taille, de proportion. Pour les spectateurs, rien d’apparent, si ce n’est un corps qui, si le joueur le veut bien, se contorsionne, se plie à une discipline invisible. On y questionne le rapport entre règle (de jeu) et coercition. On y interroge les limites de ce qui , dans une performance, peut se donner à voir…

Fondation du Doute – Du 3 juin 2016 Au 19 septembre 2016


Philip Corner

« JE PEUX ME BALADER DANS LE MONDE COMME LA MUSIQUE »

Après Ben Patterson et Isidore Isou, la Fondation du doute accueille l’œuvre de Philip Corner du 27 février au 8 mai 2016, première exposition personnelle de l’artiste en France.

Fondation du Doute / Blois / Mai 2016

musique by Philip Corner

 


Les Limites de la Vérité

Le Pavillon des Vérités

À la Fondation du doute, le pavillon d’exposition temporaire se transforme en un environnement participatif et évolutif. Il est la mise en forme d’un questionnement, empli des voix et des paroles de grands penseurs de la vérité, à la fois espace participatif et ludique, espace d’exposition, lieu d’accueil des vérités avec canapés sonorisés et bassin bouillonnant, podium d’expression, œuvres de vérité…

Fondation du Doute – Du 4 juillet 2015 au 21 décembre 2015


The Hint

« Delphine Ciavaldini est une artiste plasticienne fortement influencée par vingt années d’expérience dans le spectacle vivant. Son travail structure souvent l’espace de manière symbolique à l’aide de matières dites pauvres ou usuelles. Les pièces sont proposées comme un commentaire sur la nature des liens qui nous unissent et des nécessités qui nous définissent. Habitudes et rituels transposés y balisent les divers enjeux codés et tiraillements de notre existence quotidienne. »

Galerie des marches / Aubusson / 2014

musique by efiel